Fin de saison crève-coeur

Soccermasculin mardi le 30 octobre 2018, 20:46

La saison du Rouge et Or soccer masculin a pris fin prématurément par une défaite de 1-0 face à l’UQAM en demi-finale du RSEQ. C’est la deuxième année consécutive que les Citadins éliminent Laval sur son terrain en demi-finale.     Pourtant, tout avait bien commencé pour les représentants de l’Université Laval.  Ils ont rapidement pris le contrôle du ballon et du match.  Dès le départ, les hommes de Samir Ghrib s’offrent les meilleures chances de marquer, mais le gardien adversaire est en forme et réalise un superbe arrêt à la 15e minute.  Puis un défenseur de l’UQAM sauve la situation sur une tête lavalloise dans la surface à la 19e minute.  Quelques instants plus tard, les Citadins comptent sur leur première, et pratiquement leur seule occasion de la soirée.  À la 22e minute, un haut ballon est mal maîtrisé par Nizar Houhou et le cuir se retrouve au pied de l’attaquant Adair Chavez, qui ne manque pas sa chance.  Le Rouge et Or joue plus nerveusement par la suite, mais se créé quand même quelques occasions, sans succès.  Laval a obtenu cinq coups de pieds de coin en première demie. 

L’UQAM ne prend aucune chance en deuxième demie.  Clairement, les Montréalais jouent pour garder le score 1-0 jusqu’à la fin.  Le Rouge et Or essaie, mais la nervosité fait son oeuvre et les occasions se font rares.  En plus, la défense des Citadins est hermétique.  Et lorsque Laval a le ballon, l’adversaire exerce une pression constante qui empêche la construction d’attaques dignes de ce nom.  Malgré tout, le Rouge et Or frappe à la porte des buts en fin de rencontre, mais en vain.   L’UQAM est qualifié pour les championnats canadiens. 

La statistique du match  

Ce fût un match très physique, où le Rouge et Or a manqué de discipline.  Les hommes de Samir Ghrib ont reçu cinq cartons jaunes. 

Ce qu’ils ont dit

“Nous avions pourtant commencé le match de la bonne façon, mais nous n’avons pas profité de nos chances. Eux, ils en ont eu une et ne l’ont pas raté. C’est cruel, mais c’est le sport.  Quand même, nous avons une jeune équipe.  Mais il faudra mieux gérer nos émotions à l’avenir lorsqu’il y a un tel enjeu”

-Samir Ghrib, entraineur-chef.