Laval liquide McGill en trois manches pour accéder aux séries

Volleyballféminin samedi le 7 février 2015, 21:38

Même si l’équipe féminine de volleyball Rouge et Or avait le dos acculé au mur, elle a réussi à offrir l’une, sinon la plus impressionnante performance de sa saison samedi soir au PEPS, quand elle a massacré en à peine 75 minutes les Martlets de McGill 25-22, 25-14 et 25-15.

Ce faisant, Laval (13-6) assure sa place en séries éliminatoires, où il affrontera le Vert & Or de Sherbrooke en demi-finale. Une défaite aurait fort probablement écarté le Rouge et Or de l’après-saison au profit de McGill.

« On a très bien joué! », s’est exclamé l’instructeur-chef Olivier Caron après le match. « On a limité les erreurs et continué à mettre beaucoup de pression. Avant le troisième set, j’ai dit aux filles, aujourd’hui, on a le droit d’en gagner trois en ligne. Ça faisait longtemps! »

Appelé à expliquer la différence entre la formation qui a frappé un mur la semaine dernière et celle qui vient de remporter deux matchs de suite alors que sa survie en dépendait, Caron a parlé d’une question de confiance. « Les filles sont positives. On finit quand même avec seulement six défaites. À un certain moment, on pensait que la terre allait arrêter de tourner, mais on a terminé de manière solide. La grosse différence est que les filles croient en leur potentiel collectif. »

Le premier set a donné lieu à une bataille de tous les instants. Plusieurs longs échanges ont marqué cette manche, où McGill et Laval sont demeurés nez-à-nez jusqu’à la toute fin. En avant 23-20, le Rouge et Or a laissé les Martlets se rapprocher à un seul point, mais une puissante attaque d’Esther Gilbert a redonné confiance aux siennes, qui ont complété le travail sur une frappe à l’extérieure des visiteuses.

Les Lavalloises ont débuté la deuxième manche sur cet élan. Les Gilbert, Sophie Dallaire, Alyssa Fields-Bouchard, Valérie Lemay et Alice Cloutier se sont efficacement partagé la tâche de défoncer le contre des Martlets, si bien qu’au temps mort technique, c’était 16-6 pour les Rouges. Outre un court passage à vide à 20-8 où McGill a enfilé quatre points de suite, la troupe d’Olivier Caron n’a jamais vraiment perdu le contrôle, en route vers un gain facile de 25-14.

L’équipe locale n’a laissé aucune chance aux Martlets de revenir dans le match. Sautant rapidement sur une avance de 7-2, le Rouge et Or a poursuivi son travail de démolition à l’attaque, ne faisant pratiquement aucune erreur au passage. Cloutier s’est même permis une puissante frappe au visage de son adversaire le long de la ligne, ce qui faisait 13-5. Ne regardant jamais derrière, Laval a mis un terme au match dans le temps de le dire.

POINTAGE 1re 2e 3e
MCGILL (0) 22 14 15
LAVAL (3) 25 25 25

 

Meneuses du Rouge et Or
Attaques marquantes : Alyssa Fields-Bouchard 11, Sophie Dallaire 10
Récupérations défensives : Sophie Dallaire 13, Valérie Lemay 13

La défaite de Sherbrooke dimanche contre Montréal fait en sorte que le Rouge et Or termine au deuxième rang du RSEQ. C’est donc dire que Laval sera l’hôte du duel initial contre le Vert & Or le vendredi 13 février à 19h. Le deuxième match de cette demi-finale deux de trois aura lieu le lendemain, à Sherbrooke. Si jamais un troisième affrontement était nécessaire, il aurait lieu au PEPS le dimanche 15 février à 15h. Peu importe le dénouement, c’est à la billetterie du Rouge et Or ou au 418 656-PEPS que vous pourrez vous procurer vos billets.